« Le lecteur de cadavres » d’Antonio Garrido – La critique

  • Auteur : Antonio GARRIDO
  • BioAntonio Garrido Molina est né en Espagne en 1963. Après des études d’ingénierie industrielle, il devient lui-même professeur à l’université polytechnique de Valence. En 2008, son premier roman, La Scribe, obtient un grand succès dans de nombreux pays. Son second roman, objet de cet article, suit la même voie. Le troisième est sorti en France en 2016.
antonio_garrido_ganador_fernando_lara_novela_2015
Antonio Garrido
  • Titre : Le lecteur de cadavres.
  • Genre : roman policier historique.
  • Editeur/Année/Prix : Espasa, 2011, pour l’édition originale. 1ère parution en français : Editions Grasset et Fasquelle, 2014. La version que j’ai lue est celle du Livre de Poche, 2015, 8,60 €.
  • Nombre de pages : 720 en livre de poche.
  • Récompenses : Prix du roman historique de Saragosse 2012 ; Griffe Noire du meilleur roman historique étranger 2014 ; Prix des lecteurs Livre de Poche 2015.

lecteur-de-cadavres-garrido

  • Résumé : Ce roman nous emmène à l’est de la Chine, au XIIIème siècle. Jeune homme d’origine modeste, Song Ci a eu la possibilité d’étudier la médecine légale à Lin’An (l’actuelle Hangzhou), alors capitale de l’Empire. Son père officiait en tant que comptable au service du vénérable juge Feng. Celui-ci, dont le rôle se rapproche de celui de nos médecins légistes actuels, a détecté les capacités exceptionnelles de Ci et est devenu son mentor. Malheureusement, à la mort du grand-père de Ci, son père a dû retourner avec toute sa famille dans son village natal pour respecter une période de deuil de plusieurs années imposée par la tradition. Ci se retrouve paysan dans les rizières, maltraité par son frère et ne rêvant que de retourner à l’université pour devenir juge à son tour. Tout bascule lorsqu’il trouve le cadavre d’un notable local : il participe à l’enquête dont les conclusions vont jeter le déshonneur sur sa famille. Après l’arrestation de son frère et la mort de ses parents, il quitte le village avec sa petite sœur malade, direction : Lin’An. Ses aventures et ses talents de « lecteur de cadavres » le mèneront loin, de l’indigence des rues de la capitale à une prestigieuse académie, et même jusqu’au Palais impérial…

lector-cadaveres-antonio-garrido

  • Mon avis : Ce roman copieux marie parfaitement l’érudition à la facilité de lecture.

Antonio Garrido a utilisé une très abondante documentation qui insuffle un réalisme absolu dans la description des mœurs chinoises au XIIIème siècle : il a étudié et respecté les règles régissant les relations sociales, la famille, les traditions et surtout, les aspects légaux et les techniques d’investigation criminelle de l’époque.

Pour autant, le roman historique ne vole jamais la vedette au roman policier et on suit avec plaisir les multiples enquêtes qui parsèment le chemin de Ci. L’écriture allie précision et dynamique, les rebondissements sont incessants, le style reste actuel, cinématographique malgré la somme d’informations utilisée.

A noter que Song Ci a réellement existé : il a écrit un traité médico-légal en 5 volumes qui a fait avancer cette discipline de manière significative. En revanche, sa vie peu connue est ici totalement romancée. On s’attache au personnage de Ci, doté d’une opiniâtreté, d’une force morale et d’un sens de la justice à toute épreuve.

lecteur-de-cadavres-garrido2

S’il faut relever quelques points moins convaincants, je dirais d’abord que la longueur du roman peut rebuter. Cela dit, on ne s’y ennuie jamais. Certains personnages auraient mérité un peu plus de développement, d’autres davantage de nuances dans leur personnalité. D’autre part, l’auteur ne lésine pas sur les embûches qui se dressent sur la route de Ci : vulgairement parlant, il en prend « plein la tronche » et il n’est d’ailleurs pas le seul. Les chinois de l’époque avaient facilement recours aux châtiments physiques, l’histoire offre également son lot de violence psychologique (trahisons, haine, humiliations…) et cette accumulation peut parfois tourner au mélodrame. Cela m’a un peu gêné à la fin du roman. D’ailleurs, si l’on ajoute à cela les autopsies nécessaires au thème de l’histoire, je déconseillerais ce roman aux âmes sensibles.

En mettant ces réserves de côté, j’ai admiré le remarquable travail de transcription du contexte historique tout en étant pris par les intrigues policières passionnantes. Si vous êtes friand du genre, n’hésitez pas, vous allez adorer !

lecteur-de-cadavres-garrido3

  • Note : 4/5 plumes

plume-avis2plume-avis2plume-avis2plume-avis2plume-avis2

  • Auteur de l’article : Stéphane Oger

Comment envoyer son avis de lecture ? Envoyez votre mail ou votre fichier au format .doc ou .docx au cercle-des-ecritures@gmx.fr, avec ou sans illustrations, nous nous occupons de la mise en page et des images de couverture.

Liste des avis de lecture :

sylvain-forge-tension-extreme Tension extrême de Sylvain Forge

Sangs-froids-jm-pen2   Sangs-froids de J-M Pen

 

 

 

Féérie générale d’Emmanuelle Pireyre

 

jesus-video-roman Jésus Vidéo d’Andreas Eschbach

le-vieil-homme-et-la-guerre-1-bis Le Vieil homme et la guerre de John Scalzi

Amoiseul-irvingA moi seul bien des personnages de John Irving

Tango DevilleLes poupées sauvages, tango de Claire Deville

chute-toulon-alain-lerouxLa chute de Toulon d’Alain Leroux

guide_brooks Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks

thanatopolis-shepard la-fin-de-la-vie-lucius-shepard  La fin de la vie (pour ce que nous en savons) et Thanatopolis de Lucius Shepard

vargas-homme-envers2L’homme à l’envers, de Fred Vargas

chalandon-mon-traitre Mon traître, de Sorj Chalandon

manchette-bleu-cote-ouest Le petit bleu sur la côte Ouest, de JP Manchette

A-MICHENER-LA-SOURCELa source, de J. A. Michener

martin-page-comment-je-suis-devenu-stupide2Comment je suis devenu stupide, de Martin Page

Vieux papiers, vieilles maisonslenotre2, tome 1, de G. Lenotre

La Vallon des Parquesvallon-parques-s-forge, de Sylvain Forge

catin21La Catin habite au 21 d’Hervé Sard

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :