Le lauréat 2018 du Premier roman en Vendée sera peut-être… 4/8

Le concours du Premier Roman (2e édition) a commencé l’année dernière avec 8 participants qui n’avaient encore jamais publié de roman. De septembre 2017 à juin 2018, à raison d’une fois par mois, les apprentis écrivains se sont retrouvés sur le territoire de Communauté de communes de Vie & Boulogne, au cœur de la Vendée historique, pour suivre une Masterclass de création littéraire animée par Le Cercle des écritures de Nantes. Cette année, un partenariat exceptionnel a été réalisé avec le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon.

Le jury, constitué de deux éditeurs et de bénévoles du réseau de bibliothèques, se réunira cet été pour décider du gagnant 2018. Le roman primé sera publié aux éditions Les chantuseries, partenaire du concours. Le nom du lauréat sera annoncé officiellement lors de la Fête du roman régional au mois d’avril 2019. Il.elle sera peut-être…

woman-avatar

1 / Quel est votre nom ?
Thinès.

2 / Qui êtes-vous, Thinès ?
Une fille !
Trêve de plaisanterie, je suis une personne simple qui aime rire et être entourée.

3 / Comment vous êtes-vous lancé dans ce concours ?
J’étais bénévole sur le salon du Festival du 1er roman et j’ai pu rencontrer beaucoup de personnes très intéressantes, et les personnes du 1er groupe semblaient avoir vécu une expérience extraordinaire, étant de nature très curieuse et avide de toujours apprendre, Aurore Godin a su trouver les mots pour que me convaincre, bien que je pensasse réellement ne pas être retenue !

4 / Parlez-nous de votre roman…
L’histoire commence en 1915, en pleine terreur, un jeune curé s’éprend de sa bonne, leurs frasques donnent naissance à deux jumeaux, la sœur du curé met tout en œuvre pour sauver l’honneur de sa famille et éviter la répudiation de son frère, les enfants séparés, vivant dans deux milieux bien différents finiront par se retrouver à l’aube de la seconde guerre mondiale.

5 / Quelles sont vos sources d’inspiration ? Vos auteurs phares ?
Je lis beaucoup de documentaires et peu de romans en fait, mais j’aime les œuvres de Victor Hugo et Jane Austen qui est sans conteste un vrai génie de la satire.

6 / Comment vous êtes-vous organisés pour écrire ?
N’ayant jamais rien rédiger depuis ma vie scolaire, dans un premier temps j’ai demandé conseil à mon meilleur ami, pour qui j’ai énormément d’admiration et qui a été un excellent guide.

7 / Y a-t-il eu des moments difficiles ou des périodes d’euphorie ?
D’euphorie ! Avec ou sans substance illicite ?
La période la plus difficile a été pour moi la rédaction de la troisième partie de mon roman, et également eu cette année beaucoup d’émotions à gérer dans ma vie personnelle et cela n’a pas été facile.

8 / Ecrire un roman qui se situe en Vendée, était-ce une envie de départ, une opportunité pour mieux connaître cette région ou une véritable gageure ?
M’étant inspirée de personnes ayant vécues en Vendée c’était plus simple.

9 / Quels sont les lieux où se déroule votre histoire ?
Principalement à St Etienne du bois qui m’est cher, Pornichet un lieu de villégiature enfant et Nantes.

10 / Avez-vous parlé de votre projet d’écriture à des amis, à votre famille ? Qu’en pensent-ils ?
Oui tout mon entourage et collègues proches étant au courant.

11 / Avez-vous fait lire votre roman à d’autres personnes ? Quel a été leur retour ?
Maman a lu la première partie au début puis m’avait fait quelques retours, et c’est seulement quand je l’ai terminé qu’elle a lu ainsi que ma belle-sœur, leur retour est plutôt bien, mais sont-elles objectives ?
En tout cas, elles ont préféré toutes deux la seconde partie de mon roman, et c’est celle-ci aussi dont je suis la plus contente, je l’ai écrite en très peu de temps, si seulement j’avais pu avoir cet engouement pour les deux autres parties !

12 / Parlez-nous des rencontres d’écrivain et d’éditeur qui ont lieu au cours de l’année ?
Ce sont des rencontres toujours enrichissantes et intéressantes, dans la mesure où chacun à sa technique et sa façon de faire, alors le partage est constructif.

13 / Comment se déroulent les ateliers d’écriture ? Que vous apportent-ils ?
Nous faisons d’abord un tour de table où chacun s’exprime sur ses idées, ses doutes, ses dernières trouvailles, rencontres ou expériences. Cela nous a permis de nous encourager mutuellement et de créer une sorte de symbiose dans le groupe et de l’amitié. Ensuite à chaque rencontre, notre bien-aimé coach, Damien Porte-Plume nous inculquait des techniques, nous abreuvait de bons conseils, et grâce son humour et la construction de son enseignement, je repartais toujours reboostée et pleine d’enthousiasme !

14 / Vous êtes-vous senti en concurrence avec les autres participants ?
Oh non ! Jamais ! Je me sens plutôt hors concours ! Moi j’aurais aimé créer un livre de recettes !
Mais là encore je n’en ai pas assez, c’est pas gagné ! lol

15 / Pensez-vous les revoir après le concours ?
Bien sûr ! c’est déjà au programme !

16 / Comment se sont passées les dernières semaines ? Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Énorme stress ! J’ai bien cru que je ne parviendrai jamais à mes fins et même que je n’atteindrai jamais les fameux 250 000 caractères ! De plus je n’ai jamais eu le temps de me relire, c’est la raison pour laquelle je préfère dire que j’ai rédigé une bafouille plutôt qu’un roman.

17 / Si vous pouviez remonter le temps, recommenceriez-vous l’aventure ?
Oui et avec l’expérience je m’organiserai autrement. Lorsqu’on débute sans aucune connaissance, c’est compliqué. Aujourd’hui ce serait sans doute plus simple puisque j’ai eu les bases.

18 / Avez-vous un conseil à donner à un jeune auteur qui souhaite se lancer dans l’écriture de son premier roman ?
Savoir lâcher prise, écrire sans se poser de question métaphysique.
Et surtout et avant tout, adhérer au Cercle d’écriture de Damien Porte-Plume !

19 / Pensez-vous avoir une chance d’être l’heureux lauréat du Prix Premier Roman ? Si vous n’êtes pas retenu, que va-t-il se passer ? Qu’allez-vous faire ?
C’est pour une caméra cachée ? Une boutade ?
Sincèrement non, et je ne suis pas non plus un outsider.

20 / Pour le mot de la fin, je vous propose de recopier ici le dernier mot (et juste le dernier mot) de votre roman :
Cœur.

– Entretien réalisé par Damien Porte-Plume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :