Le Cercle des écritures de Nantes

Le lauréat du Prix du Premier Roman 2016 du Pays de Palluau sera peut-être…

In Atelier d'écriture, Concours, Edition, Uncategorized on juin 25, 2016 at 7:24

interviewerHuitième entretien avec les participants du concours du Premier Roman 2016 du Pays de Palluau (85). Ces apprentis écrivains, de tout âge et de toute profession, ont été sélectionnés d’après leur synopsis et un extrait, pour pouvoir apprécier leur écriture. De septembre 2015 à mai 2016, ils se sont retrouvés, à raison d’une fois par mois, dans un atelier d’écriture animé par Le Cercle des écritures de Nantes. Ils ont pu rencontrer des auteurs, recevoir le témoignage de personnalités locales et visiter des lieux insolites dans les neuf communes du Pays de Palluau. Mise à part cette condition, situer son histoire dans cette partie de la Vendée, la Communauté de communes et le Réseau de bibliothèques, organisateurs du concours, étaient ouverts à tous les genres littéraires. Neuf mois plus tard,  le temps d’une naissance, un des auteurs sera publié par les éditions Le Jarosset, partenaires du concours, avec une diffusion du roman au niveau régional. La délibération aura lieu en juin 2016. Et le gagnant sera peut-être…

1 / Quel est votre nom d’auteur ?

J’ai choisi Aubrée. Pour ceux qui se poseraient la question, il s’agit d’un prénom utilisé au moyen-âge. Je l’ai trouvé dans un roman de Jeanne Bourin « le grand feu ». Le personnage m’a plu et son prénom également.
jeanne-bourin-le-grand-feu

2 / Qui êtes-vous, Aubrée ?

Une fille de la campagne, née aux abords des forêts périgourdines. Après quelques détours, me revoilà sur la terre de mes grands-parents paternels et maternels, en Vendée. Dans mon travail, je manie plus les chiffres que les mots mais mes loisirs sont occupés par l’écriture, le théâtre, la lecture et les arts en général. Mon père était agriculteur et je me suis inspirée de la vie paysanne et des personnes de mon entourage pour créer mes personnages.

3 / Comment vous êtes-vous lancé dans ce concours ?

J’étais venue à la première session du festival où j’ai rencontré plein de gens intéressants. J’ai eu vent par la suite de l’organisation de ce concours auquel je souhaitais vivement participer.

Aubree4 / Parlez-nous de votre premier roman…

Une femme… des femmes… en agriculture. Leurs vies au travers du siècle avec leurs difficultés d’être femme dans ce monde paysan. Le personnage principal se retrouve seule à gérer une ferme laitière avec ses doutes et ses certitudes, ses soucis du quotidien et ses angoisses du futur. Et, justement, il est question aussi de l’avenir qui se dessine dans ce domaine agricole… mais toujours au travers du regard d’une femme.

5 / Quelles sont vos sources d’inspiration ? Vos modèles ?

Vous, nous. Tous et chacun de nous.

6 / Comment vous êtes-vous organisés pour écrire ?

J’ai écrit le plus souvent possible en fonction de mon temps libre car je travaille. Je suis partie d’une trame de base dessinant l’histoire du début à une fin possible. Les personnages n’ont pas été trop définis pour leur conserver leur liberté d’action. Chapitre après chapitre, j’ai développé des croisements entre les périodes et les personnages.

agricultrice

7 / Y a-t-il eu des moments difficiles ou des périodes d’euphorie ?

Je dirais plutôt des moments d’évolution. Il me semble que l’écriture et l’auteur avancent ensemble, évoluent conjointement. En fait, pour être honnête, mon premier chapitre m’a causé quelques soucis. J’ai dû le remanier plusieurs fois car je n’étais moi-même pas assez mûre sur ce projet au début.

8 / Ecrire un roman qui se situe en Vendée, était-ce une envie de départ, une opportunité pour mieux connaître cette région ou une véritable gageure ?

Non, c’était un plaisir car il m’a offert l’occasion de découvrir des coins de la Vendée que je n’avais pas encore vus. Je suis allée m’y imprégnée de l’air ambiant pour mieux les décrire dans mon roman. Une belle découverte, donc, mais sûrement pas une difficulté.

st-etienne-du-bois9 / Quels sont les lieux où se déroule votre histoire ?

Sur les terres de Saint Etienne du Bois. Un très beau coin, un joli village. Je l’ai choisi parce que mon père s’appelait Etienne.

10 / Avez-vous parlé de votre projet d’écriture à des amis, à votre famille ? Qu’en pensent-ils ?

Oui, à mon compagnon et à mes proches qui m’ont tous soutenue dès le début. Mon compagnon, qui écrit lui aussi, a été mon primo lecteur et ses avis ont été très précieux.

11 / Vous pouviez demander un premier avis au comité de lecture, constitués de lecteurs bénévoles de la bibliothèque de Palluau. Avez-vous eu un premier retour de leur part ?

L’avis du comité a été bien utile. Il est important d’écouter les ressentis des uns et des autres  car ils permettent parfois de s’améliorer, de modifier des imperfections qu’on n’avait pas vues. Il est aussi très agréable d’entendre un avis favorable.

12 / Parlez-nous de votre tuteur écrivain ?

Ah… Jean-Yves Revault est un homme hors du commun. Un auteur sensible, intelligent et très attachant. Il n’a pas hésité à intervenir plus souvent et plus longuement que ne le prévoyait son contrat. Nous nous sommes vus plusieurs fois mais il faut dire que nous nous connaissions car nous nous sommes rencontrés à la première session du festival et nous sommes restés amis. J’ai également participé à ses ateliers d’écriture que je vous conseille vivement.

Jean-Yves_Revault

Jean-Yves Revault

13 / Comment se déroulent les ateliers d’écriture ? Que vous apportent-ils ?

En deux temps. Tout d’abord, nous faisons le point sur nos écrits et nos difficultés éventuelles. C’est un moment de partage très convivial. Puis Damien nous offre ses conseils littéraires appuyés d’exemples et d’exercices. Chacune de ces séances a été instructive. Je garde précieusement mes notes pour les relire et m’en resservir à l’avenir. Le tout se déroule dans la bonne humeur et la bonne entente.

14 / Vous êtes-vous senti en concurrence avec les autres participants ?

Je ne possède aucun esprit de concurrence, je crois. J’estime que chacun a sa place. Nous sommes tous différents et nous écrivons différemment. Je n’ai vraiment pas ressenti de concurrence entre nous.

15 / Pensez-vous les revoir après le concours ?

Oui, bien sûr. Nous avons prévu une rencontre dans quelques temps.

16 / Comment se sont passées les dernières semaines ? Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Pas de difficulté majeure, hormis celle de revoir mon premier chapitre pour le raccourcir et l’améliorer sur les conseils du comité et de mon primo lecteur.

vaches

17 / Si vous pouviez remonter le temps, recommenceriez-vous l’aventure ?

Oui, sans hésiter.

18 / Avez-vous un conseil à donner à un jeune auteur qui souhaite se lancer dans l’écriture de son premier roman ?

Plusieurs conseils : écrire le plus souvent possible, lire dans tous les styles, apprendre en écoutant les gens, découvrir tout ce qui se trouve à sa portée et au-delà. Se servir de tout ce bagage pour écrire encore en replongeant dans ses ressentis. Résumons : vivre pleinement pour écrire pleinement.

bagage

« Se servir de tout bagage pour écrire… »

19 / Pensez-vous avoir une chance d’être l’heureux lauréat du Prix Premier Roman ? Si vous n’êtes pas retenu, que va-t-il se passer ? Qu’allez-vous faire ?

Qui peut savoir qui sera le lauréat ? J’ai été impressionnée par les imaginations différentes et les qualités d’écriture des uns et des autres. De mon côté, j’ai passé plusieurs mois à sortir de moi cette histoire qui me tenait à cœur. Elle ne peut pas rester lettre morte quoiqu’il advienne. Si je ne suis pas lauréate, ce n’est pas grave. Je chercherais un éditeur ou on m’en conseillera un et mon roman sera publié.

20 / Pour le mot de la fin, je vous propose de recopier ici le dernier mot de votre roman :

« TOI ». 

– Entretien réalisé par Damien Porte-Plume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :