Le Cercle des écritures de Nantes

L’année 2014 sera steampunk ou ne sera pas

In Edition on décembre 5, 2013 at 12:44

Etes-vous steampunk ? Avant que cette question ne devienne un gimik dans les prochaines années (et j’expliquerai pourquoi cela peut être et cela doit être), rappelons que le steampunk n’est pas seulement une mode vestimentaire héritée du 19e siècle, de drôles de gadgets (voir ici des photos du stand steampunk aux Utopiales 2013) et de jolies images (cliquez là pour voir quelques illustrations de Didier Graffet), mais aussi un genre littéraire à part entière.

confessions_automate_mangeur_opium

Définissons le genre : dans la science-fiction, il y a l’uchronie *, et dans l’uchronie, il y a le steampunk **. Quesako ? Prenez un chapeau haut de forme, une ombrelle, une paire de lunettes rétro et des locomotives à vapeur, vous revoilà au 19e siècle, mais quelque chose ne va pas : les machines à vapeur sont trop perfectionnées pour l’époque, celles imaginées par Jules Verne sont fabriquées de manière industrielle et des automates habillés en majordome servent le thé dans les cafés. Le steampunk marie la nostalgie du 19e siècle avec une technologie « rétro-futuriste ». Pour l’auteur Mathieu Gaborit, le steampunk se définit d’ailleurs comme « la machine romantique ».

Le genre fantastique avait déjà récupéré le Londres de 1890 pour faire apparaître fantômes, vampires et autres créatures de la nuit, jouant sur le décalage entre les mœurs policées de la société victorienne et les monstres inspirés de Mr Hyde et Jack L’Eventreur. Mais le fantastique transforme les individus, alors que la science-fiction modifie le monde qui les entoure. Le steampunk est clairement de la science-fiction, même si certains gothiques se tournent aujourd’hui vers des vêtements steampunk…

Le Protectorat de l'Ombrelle 1

Le steampunk est peut-être plus proche du pulp que du fantastique. Quand Jules Verne écrit son Voyage au centre de la Terre, il se réfère implicitement au mythe de la Terre creuse qui sera un thème de prédilection des aventures pulp dans les années 30. Evidemment, nous ne sommes plus au 19e siècle, mais qui dit que le steampunk restera confiné à l’ère industrielle ? L’auteur Paul J. McAULEY a eu la bonne idée de prendre pour base de son uchronie les machines inventées par Léonard de Vinci dans son roman Les conjurés de Florence. Nous sommes très proches d’un imaginaire steampunk. Où commence l’uchronie, où finit le steampunk ?

La tendance actuelle, en littérature comme en musique, est celle du mélange des genres, du mélange des influences, venues aussi bien des autres pays que de notre patrimoine. Pour se renouveler, les musiciens essaie de nouveaux sons, de nouveaux instruments (electro-jazz façon Caravane Palace, paroles de rap sur des morceaux d’électro, rock celtique…). Les écrivains de SFFF (Science-Fiction, Fantasy et Fantastique) s’amusent en créer des espèces hybrides : entre histoire et science-fiction (l’uchronie, steampunk), entre fantasy et science-fiction (Ariosto Furioso de Chelsea Quinn YARBROL’Ere du dragons, de X. Mauméjean), entre science-fiction et fantastique (Les yeux électriques de Lucius Shepard), etc.

Guide Steampunk

Pour Etienne Bariller et Arthur Morgan, auteurs du Guide Steampunk, que nous avons rencontrés aux Utopiales 2013 sur le stand des éditions ActuSF, nous partageons cette impression : le steampunk a déjà trouvé son public aux Etats-Unis, en France, en Angleterre, en Australie… Il manque peu de choses pour que la mode « vaporiste » se diffuse au niveau du grand public.  Le magazine Comment ça marche ? avait déjà adopté cette esthétique pour le numéro 40 de septembre 2013.

commentcamarche_revolution_industrielle

Il ne suffit pas d’espérer que les codes du genre soient repris par les séries TV et travesties par Disney, mais de vouloir que 2014 se renouvelle aussi, comme la science-fiction avec le steampunk, comme on est parvenu à recycler les vinyles à l’ère du CD, les coupes rétro, les chansons de Piaf et les pattes d’ef, mais aussi les super-héros Marvels au cinéma, les mosaiques de Space Invaders sur les murs des grandes villes, les affiches vintage en fond d’écran pour PC… Bref, 2014 sera steampunk ou ne sera pas.

* L’uchronie est une sous-catégorie de la science-fiction. De création récente, il s’agit d’un genre très dynamique, dans lequel ont écrit de grands noms de la science-fiction. Les ouvrages majeures sont malheureusement trop nombreux pour être tous cités, mais l’on pourra quand même conseiller Roma Aeterna de Robert SILVERBERG, Les conjurés de Florence de Paul J. McAULEY, La machine à différences de William GIBSON et Bruce STERLING, Autant en emporte le temps de Ward MOORE, Léviathan (et ses suites) de Scott Westerfield, la bonne vieille série Le Monde de la Terre Creuse d’Alain Paris parue du temps des éditions Fleuve Noire, et mon préféré pour la fin, Le maître du haut château de Philip K. DICK…

** Le steampunk vient de steam « vapeur » et punk, pour le côté déviant. Le mot est construit comme  « cyberpunk », un autre genre de science-fiction. Le steampunk est un type d’uchronie où l’histoire se déroulent au début de l’ère industrielle, dans un 19e siècle parallèle, où la technologie (celle des machines à vapeur) s’est développée plus vite que dans l’Histoire réelle. Les oeuvres de steampunk (également appelées vaporistes ou rétro-futuristes) empruntent à l’imaginaire de Jules Verne et de H. G. Wells. Dans ce genre particulier, les auteurs français, anglais et américains rivalisent d’originalité. On notera en particulier pour le côté français L’Équilibre des paradoxes (1999) de Michel Pagel, Les Confessions d’un automate mangeur d’opium (1999), de Fabrice Colin et de Mathieu Gaborit, La Lune seule le sait (2000) de Johan Heliot (prix Rosny Aîné 2001  du meilleur roman de science-fiction francophone) et La Vénus anatomique (2004) de Xavier Mauméjean (prix Rosny Aîné 2005) .

– Damien Porte-Plume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :